AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 nova moreau + scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

frog fonda ★

Messages : 191
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: nova moreau + scénario   Mar 22 Déc - 19:57

SEND MY LOVE TO YOUR NEW LOVER
Novalee Moreau






CARTE D'IDENTITÉ

NOM  › Moreau , un nom tout ce qu'il y a de plus français. Lorsqu'elle vivait encore à Copenhague, les gens la croyaient souvent étrangère. PRÉNOM  › Ses parents lui ont donné le prénom de Novalee  la naissance, prénom qu'elle n'utilise pas vraiment au quotidien. En réalité, les seules fois où elle l'utilise encore sont pour des fins officielles. Elle a également un deuxième prénom, Ellinor, en honneur au sang scandinave qui coule dans ses veines. SURNOM  › Nova, c'est ainsi que tout le monde l'appelle. Sauf sa mère, qui à l'époque se faisait un malin plaisir de l'appeler Ellie. ÂGE  › Elle est âgée de vingt-deux ans. DATE & LIEU DE NAISSANCE  › Nova est née le treize mai 1993 à Copenhague, au Danemark. ORIGINES & NATIONALITÉ › Née d'un père français et d'une mère danoise, elle a donc la double nationalité franco-danoise. STATUT CIVIL  › Cela fait maintenant trois ans qu'elle est en couple avec Arthur. Cette relation la comble autant qu'elle ne la détruit. STATUT DU COMPTEUR  ›  Il s'est arrêté peu après ses seize ans. ETUDES/METIER  › Elle vient de terminer ses études et vient d'être engagée en tant qu'assistante d'édition. Elle n'a pas encore beaucoup de responsabilité, mais apprend le métier à un rythme plutôt soutenu. ORIENTATION SEXUELLE  › Nova n'aime que les hommes, bien qu'elle n'ait jamais essayé de sortir avec une femme. SITUATION FAMILIALE  › Enfant unique, elle a toujours rêvé d'avoir toute une fratrie. Malheureusement pour elle, ses parents n'ont jamais voulu d'autres enfants et une fois qu'ils ont divorcé, cela se confirma. SITUATION FINANCIÈRE  › Si son père est loin d'être millionnaire, il gagne suffisamment pour qu'on considère les Moreau comme étant une famille largement aisée et pour payer à sa fille un logement à Montmartre. Nova ne manque de rien dans la vie, même si son père lui a inculqué de son mieux la valeur de l'argent. AVATAR  › La belle Katherine McNamara.
0 0 0 0 0 : 0 0 : 0 0 : 0 0
JOURS HEURES MINUTES SECONDES


MANIES, HABITUDES

Altruiste (pense aux autres avant elle) + tendance rêveuse + parfois un peu naïve + jalouse et possessive + susceptible + émotive + douce + têtue + maniérée + maniaque et très organisée + perfectionniste + bienveillante + dynamique + rancunière + mauvaise perdante + fière avec un fort caractère (autrefois…).

Nova était connue pour être une fille qui savait ce qu’elle voulait, avec un caractère bien trempé qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. En tombant amoureuse d’Arthur, elle est devenue une fille banale, rongée par la jalousie et la peur de le perdre. C’est pourquoi de tigresse elle s’est transformée en chaton inoffensif et malléable à souhait. Et ça, son petit copain l’a bien compris. (+) Elle croit son âme-sœur morte depuis qu’elle a seize ans. Alors que son compteur s’approchait soudainement de zéro, elle leva les yeux pour être témoin d’un accident. Un jeune homme renversé par une voiture. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa réelle âme-sœur se trouvait sur les lieux de l’accident, en face d’elle. Et que cette âme-sœur se trouve être son meilleur ami aujourd’hui. (+) Plus qu’intelligente, Nova est une surdouée. Enfant, elle a passé haut la main divers test qui l’ont fait sauter une classe à deux reprises. Son amabilité et sa facilité à se mêler aux autres lui permirent de s’intégrer facilement auprès d’élèves de deux ans son aîné. (+) La jeune femme a toujours aimé dessiner. Lorsqu’elle s’ennuyait en classe, elle avait tendance à griffonner des dessins sur ses cahiers de cours. Avec le temps, elle a pris des cours et s’est considérablement améliorée. Elle souhaiterait un jour montrer ses dessins à sa responsable, afin de peut-être à l’avenir pouvoir illustrer un livre pour enfant. (+) Elle ne l’avouera peut-être jamais, mais au fond elle croyait réellement à cette histoire d’âme-sœur. Nova a été plutôt dévastée par la (soi-disant) mort de l’homme qui lui était destiné. Aujourd’hui, elle a retrouvé la foi en l’amour avec Arthur, malgré qu’il la traite comme une moins que rien. Mais qui aime bien châtie bien, non ? (+) Bien que son père lui ait inculqué les valeurs de l’argent, Nova a tendance à être un tantinet dépensière. Elle aime les virées shopping pour acheter vêtements, accessoires, livres, etc. Heureusement pour son paternel, elle n’a jamais dépassé la limite mensuelle qu’il lui alloue. (+) Elle ne supporte pas ne pas savoir ce qu’elle doit faire : tout doit être organisé de manière très précise. C’est également le cas pour ses affaires, qui sont toujours rangées à la perfection. (+) Nova adore les chats. Mais vraiment. C’est le grand amour. Avant de sortir avec Arthur, elle en possédait deux : un sibérien nommé Orion et une birmane appelée Cassiopée. Malheureusement, son petit copain étant allergique, elle les a laissés chez son père pour ne pas qu’ils laissent des poils partout dans son appartement. Ah, ce qu’on ne ferait pas par amour… (+) Presque personne ne sait qu’elle est myope comme une taupe. Détestant porter ses lunettes, elle met des lentilles à longueur du temps. (+) Elle est quadrilingue : de ses parents elle a appris le français et le danois, et de son intérêt elle a appris l’anglais et le chinois.  

HISTOIRE

all along i tried to pretend it didn’t matter if i was alone.
« Ce n’est pas de ta faute, ma chérie.  Ta mère et moi ne nous aimons plus comme avant, c’est tout. » Alors pourquoi avait-il cet air si triste, si fatigué ? Nova savait que ce n’était pas entièrement sa faute. Après tout, ce n’était pas elle qui avait poussé sa mère à tromper son père. Mais c’était elle qui lui avait rapporté la nouvelle, croyant bien faire. Elle n’aurait jamais cru que les choses se passeraient comme cela après. Bien sûr, le divorce était la solution la plus logique. Mais quitter Copenhague ? Aller vivre à Paris, loin de ses amies, loin de sa famille ? Nova avait été plus déstabilisée que jamais. Son père avait obtenu la garde et elle était forcée de le suivre en France. D’un côté, elle n’aurait pas souhaité vivre avec sa mère. Elle leur avait fait trop de mal. Debout dans la file d’attente pour embarquer dans leur avion, la jeune Danoise serra les doigts sur son passeport. Jamais elle ne pourrait oublier la vue de sa mère, nue, avec un autre homme. Finalement, partir loin d’elle n’était pas une si mauvaise idée. Et puis Paris était loin d’être le pire endroit pour recommencer sa vie.

when these four walls try to cave in and the ground underneath starts shaking, it’s the hope in your eyes that i cling to and i hope to god it never leaves you.
Cela faisait près d’un an que Nova et son père avaient emménagé à Paris. Elle s’était faite à sa nouvelle vie, aidée par le fait qu’elle parlait parfaitement français. Malgré son statut de surdouée, elle avait été forcée d’intégrer une classe de première, alors qu’elle avait le niveau pour entrer directement en dernière année. Son père accepta alors qu’une fois la première terminée, il l’inscrirait dans un lycée privé pour sa terminale. Et dans trois jours, ce serait la rentrée et il ne lui resterait plus qu’un an avant la fin du lycée. Alors, pour fêter la reprise des cours prochaine, Nova se lança dans un après-midi de shopping afin de s’acheter la tenue parfaite. Elle marchait dans la rue lorsqu’elle remarqua que son compteur s’approchait de zéro. D’habitude, la jeune femme n’était pas du genre à le regarder, mais il lui arrivait d’être curieuse. Et là, de voir qu’elle était sur le point de « rencontrer » son âme-sœur, elle ne put empêcher son cœur de s’emballer, ses joues de rosir. 10mn. 5mn. 2mn. 30secondes. Les yeux agités, elle tentait de voir qui son âme-sœur pouvait être. Elle regarda une dernière fois le compteur, juste avant qu’il ne marque zéro. Levant alors les yeux, elle croisa le regard d’un jeune homme au même moment où il se faisait renverser par une voiture. Mort sur le coup. Elle hurla alors, comme plusieurs personnes dans la foule. Tétanisée, elle ne bougea pas tandis que des personnes s’approchaient du corps inerte sur la route. Son âme-sœur était morte et elle était destinée à ne jamais connaître l’Amour, le vrai. Elle ne vit pas que derrière l’homme qu’elle avait vu se trouvait une autre personne, sa réelle âme-sœur. Son meilleur ami aujourd’hui.

i took you at your word when you said you would steal my heart. this might sound absurd, but would you be my thief and take all of me, every part ?
Son meilleur ami n’aimait pas Arthur, Nova le savait. Il passait son temps à le critiquer, à dire qu’il ne prenait pas bien soin d’elle. Et elle passait le sien à dire qu’il ne savait pas de quoi il parlait et qu’Arthur était l’homme de sa vie. Des disputes à ce sujet, il y en avait eu plein ; ce n’était pas la première et de loin pas la dernière. Nova était peinée de voir que son meilleur ami ne pouvait pas accepter l’homme qu’elle avait choisi. Certes, Arthur n’était pas des plus faciles à vivre. Il pouvait même être horriblement détestable, même si elle ne l’avouerait jamais. Mais il pouvait être un amour et lui montrer qu’il tenait à elle. Et rien que pour ça, tout le reste en valait la peine. Cela faisait près de trois ans qu’ils sortaient ensemble et Nova se voilait la face. Elle se disait heureuse, alors qu’en réalité leur relation la bouffait. Elle n’était plus la même qu’il y a quelques années : elle qui ne se laissait jamais marcher sur les pieds était devenue si faible qu’elle laissait passer à son petit copain tous ses écarts. Il la trompait, elle le savait. Depuis toujours peut-être même. Mais elle l’aimait désespérément. Qui d’autre voudrait bien d’elle, la sans âme-sœur ?



QUESTIONNAIRE

› QUE PENSES-TU DU DESTIN? : Je crois que le destin existe en quelque sorte. Attention, je ne crois pas que tout ce que l'on fait est écrit d'avance et que l'on ne peut pas changer la personne qu'on était destinée à devenir à la naissance. Ça, c'est des foutaises. Par contre, je crois que les choix que nous faisons ont parfois une destinée particulière et selon ce que nous choisissons, la suite est en quelque sorte prévue d'avance. Et parfois, il y a de petites coïncidences qui me font penser que peut-être la vie nous donne des petits coups de pouce.

› ET DE L'ÂME-SOEUR?  : J'ai de la peine à y croire réellement. Ou plutôt j'ai de la peine à croire qu'on ne puisse avoir qu'une seule âme-soeur. Selon moi, plusieurs individus peuvent endosser ce rôle. Peut-être l'un d'eux est un peu plus en symbiose avec nous, mais cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas être heureux avec quelqu'un d'autre. Je doute que la majorité des gens trouvent leur prétendue vraie âme-soeur et pourtant ils vivent parfaitement bien, moi la première.

› LE SYSTÈME DE COMPTEUR, TU Y CROIS? QU'EN EST-IL DU TIEN? COMMENT LE VIS-TU AU QUOTIDIEN? ESSAYES-TU DE LE CONTRÔLER OU TU PRÉFÈRES ATTENDRE ET VOIR VENIR?  : Difficile d'oublier qu'il est là, alors qu'il est bien visible sur mon bras. Il fut une époque où je le regardais souvent, curieuse de savoir qui était "désigné" par ce nombre. Mais je n'ai jamais cru que je passerais nécessairement le reste de mes jours avec cette personne. Aujourd'hui, mon compteur est arrêté, car l'homme qui se trouvait être ma soit-disant âme-soeur est décédé dans un accident de voiture. Pourtant, cela ne m'a pas empêché de tomber amoureuse d'Arthur et je le considère aujourd'hui comme ma réelle âme-soeur. Je n'ai pas besoin d'un stupide compteur.

› EN PASSANT, QUE PENSES-TU DES ENTREPRISES COMME ÉROS QUI PROSPÈRENT ET FONT DES BÉNÉFICES GRÂCE AU COMPTEUR? LE MARCHÉ DE L'AMOUR EST-IL UN MARCHÉ COMME LES AUTRES POUR TOI? : Je trouve que c'est incorrect d'utiliser le désespoir des gens pour faire du bénéfice. Certaines personnes croient réellement aux âmes-soeurs, et de ne pas en avoir les rend vraiment tristes. Pourquoi se faire de l'argent sur leur dos?

› ET LE MOUVEMENT "HOW MUCH FOR (SELF)-LOVE?" QUELLE EST TON OPINION A CE PROPOS? PLUTÔT POUR OU CONTRE? : J'aurais tendance à être plutôt d'accord avec leurs idées. Pas suffisamment pour m'investir dans le mouvement, mais je trouve qu'ils ont bon fond. Mais pour être honnête, si on ne me met pas un de leurs articles sous le nez, je n'y ferais pas du tout attention. Ce n'est pas moi qui vais me renseigner à leur sujet.

› PARLES-NOUS UN PEU DES RAISONS QUI T’AMÈNENT EN VILLE. C'EST POUR LES AFFAIRES? LA FAMILLE? LE PLAISIR? L’ÂME-SŒUR PEUT-ÊTRE? OU ALORS, T'ES NE(E) DANS LE COIN?  : Je suis née à Copenhague, au Danemark, où j'ai passé mon enfance et une partie de mon adolescence. Je n'aurais jamais cru que je quitterais mon pays natal, et pourtant me voilà. J'ai emménagé à Paris à l'âge de quinze ans, après que mes parents aient divorcé et que mon père ait obtenu la garde. Comme il venait de Paris, c'était assez naturel qu'on vienne vivre là. Aujourd'hui, je me sens comme une vraie Parisienne et j'aime cette belle ville.

› EN GÉNÉRAL T'ES PLUTÔT VOYAGE? AVENTURES, GENRE T'ES UN VRAI INDIANA JONES QUOI? OU AU CONTRAIRE BOUGER C'EST PAS TROP TON TRUC TOI T'ES BIEN PÉPÈRE A LA MAISON AVEC TES CHATS? : J'adore voyager. Je suis autant sac à dos que valise, randonnée que farniente. Que ce soit partir pendant un weekend à Barcelone ou faire un mois de road trip aux Etats-Unis, je suis partante. Mais j'aime avoir un endroit fixe où revenir, un chez-moi. Je ne pourrais pas passer ma vie à vivre sur la route.

› UN BOND DANS LE PASSÉ, DES REGRETS? DES CHOSES QUE TU AIMERAIS CHANGER SI TU LE POUVAIS? : Je crois que non. Ma mère aurait tout de même trompé mon père, qui aurait de toute façon découvert la vérité un jour où l'autre. Je suis plutôt fière de ce que je suis devenue et je ne changerais pour rien au monde ce qui s'est passé jusqu'à maintenant.


PRENOM/PSEUDO : chuu, ou appelez-moi Cora. ♥ AGE : bientôt le quart de siècle.  :vdm:  COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? : le plus chouette des baz(z)ar(t). ET COMMENT TU LE TROUVES ? : superbe. CRÉDITS unicorn. LAISSE-TU LE DESTIN CHOISIR TON COMPTEUR ? : non

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chuu-testeur.forumactif.com
avatar

frog fonda ★

Messages : 191
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: nova moreau + scénario   Mar 22 Déc - 19:58

NOM  › Dubois. PRÉNOM  › Auguste. SURNOM  › Gus. ÂGE  › 24 ans (il a deux ans d'écart avec Nova).  DATE & LIEU DE NAISSANCE  › au choix, à Paris.  ORIGINES & NATIONALITÉ › nationalité française, le reste au choix. STATUT CIVIL  › célibatairement amoureux.  ETAT DU COMPTEUR  › arrêté depuis qu’il a dix-huit ans. ETUDES/METIER  › au choix.  ORIENTATION SEXUELLE  › hétérosexuel.  SITUATION FAMILIALE  › frères et/ou sœurs au choix. Fils de la directrice d’un lycée privé de Paris. SITUATION FINANCIÈRE  › dans la moyenne.  AVATAR  › Daniel Sharman (négociable, voir deuxième post)
YOU ARE HOME WITH ME, RIGHT WHERE YOU BELONG
Auguste Dubois

0 0 0 0 0 : 0 0 : 0 0 : 0 0
JOURS HEURES MINUTES SECONDES
L'histoire est relativement libre, mais il y a quelques points importants:

✽ Auguste a redoublé une fois et s'est ainsi retrouvé dans la même classe de terminale que Nova, qui a elle sauté une année. Sa mère est la directrice d'un lycée privé et a eu terriblement honte de voir son fils redoubler. Il n'est pas des plus studieux ni des plus intelligents scolairement parlant, mais donnez-lui quelque chose d'électronique et il vous fera des merveilles.
✽ Il est terriblement timide avec les filles, Nova étant une des rares exceptions.
✽ Il sait que Nova est son âme-sœur, mais ne le lui a pas dit, car il sait qu'elle n'est pas prête à l'entendre. Il est pourtant amoureux d'elle depuis toujours et exècre son petit copain. Un jour, il lui avouera que son âme-soeur, c'est lui, pas cet homme qu'elle croit mort. Et alors, il en est sûr, elle quittera Arthur. En attendant, même s'il est loin d'être dur genre bagarreur, il lui arrive souvent de se disputer récemment avec Nova à propos d'Arthur.
✽ Ce n'est pas le garçon le plus sportif qui soit: il exècre même faire de l'exercice. Mais il le fait tout de même, car il n'a pas confiance en lui et il pense que s'il se réconcilie avec son physique, cela l'aidera auprès des filles et de Nova.
✽ Il se sent plus à l'aise derrière un écran qu'en face d'une personne. Gaffeur et maladroit, il a moins peur lorsqu'il a le temps de réfléchir à ce qu'il veut dire. La vie derrière un écran, c'est tellement plus facile.
MEILLEURE AMIE & ÂME-SOEUR ft. nova moreau Pour les gens extérieur, Nova n'est que la meilleure amie d'Auguste. Une relation fusionnelle amicale les lie depuis maintenant six ans, alors qu'ils se sont retrouvés par hasard dans la même classe de terminale. Malgré la timidité maladive d'Auguste, il n'eut aucun souci à parler avec Nova, qui ne le prenait pas pour un de ces geeks. Non, Nova n'était pas comme ça. Elle ne restait pas sur une première impression. Elle creusa un peu plus, chercha qui était Auguste et bientôt ils furent déjà inséparables.
Auguste a toujours eu des sentiments pour cette jolie rousse. Il avait comme cette impression de la connaître depuis toujours, comme si leur relation était privilégiée. Et il découvrit que c'était le cas. Un jour, Nova lui confia que son âme-soeur était morte lors d'un accident de voiture, qu'elle en avait été témoin. Lorsqu'elle raconta cette histoire, Auguste comprit qu'il était également au même endroit au même moment. Son compteur s'était arrêté lors de l'accident et son âme-soeur se trouvait être Nova. Heureux comme jamais, il avait hâte de lui expliquer tout cela, qu'elle n'avait plus à être triste que son âme soeur ne soit plus de ce monde, puisque ce n'était pas le cas. Sauf qu'avant même qu'il n'en ait l'occasion, la jeune femme lui confia qu'elle était en couple. Le coeur brisé sans avoir pu parler, Auguste s'est promis qu'il raconterait un jour la vérité à Nova.
PETIT AMI DE NOVA ft. arthur m. roussel Cet Arthur, il ne l'aime pas. Pas seulement parce qu'Auguste est amoureux de Nova, mais également parce qu'il le sait que le dit petit copain ne traite pas la jeune femme comme elle le mérite. La "haine" semble réciproque, si bien que Nova évite de réunir les deux hommes dans la même pièce. (à approfondir avec Arthur directement)
TITRE DU LIEN ft. nom du personnage Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis sodales porta massa elementum commodo.
TITRE DU LIEN ft. nom du personnage Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis sodales porta massa elementum commodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chuu-testeur.forumactif.com
avatar

frog fonda ★

Messages : 191
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: nova moreau + scénario   Mar 22 Déc - 20:00

PAR RAPPORT A ARTHUR:

Alors Arthur est un homme très sûr de lui, très riche, qui peut paraître vraiment très hautain à première vu et pas forcément très agréable. Il est très sociable et arrive pourtant à se mettre à peu près tout le monde dans la poche, très manipulateur. Il a aussi énormément de mal avec la notion de couple et ce qu'elle implique et n'hésite pas à tromper sa petite amie à tout va. ( voir premier lien) . Il est pourtant très famille, en études de droit, il a une passion pour le dessin. Il n'est pas vraiment mauvais, juste très imbu de sa personne et conscient de ce qu'il vaut et de son charme, dont il joue énormément. Ce serait bon je pense de lire ma fiche, je parle et de sa relation, et de son père.







(F) PETITE AMIE, AMOUR RESSENTI MAIS RELATION SPÉCIALE❖COMPLIQUÉ. PRISE
Tu l'aimes Arthur, pas vrai ? Il est devenu ta vie, et ce en quelques mois à peine. Cela fait maintenant trois ans que vous êtes ensemble, et tu sais qu'il t'aime aussi. Alors pourquoi est-ce qu'il continue à agir comme ça avec toi ? Comme si t'étais rien, comme si tu valais rien ? Tu sais qu'il te trompe à tout va, il te parle mal, mais tu t'en fous, tu lui pardonnes, après tout parfois, il peut se montrer d'un romantisme à tout épreuve et tu sais qu'il apprécie ta présence ... Parfois. Mais t'es faible quand tu l'as en face, t'arrives pas à mettre fin à cette relation qui te bouffe alors tu trouves des bons côtés. Mais tu peux pas t'empêcher d'être jalouse, de façon maladive même. Et sa belle-soeur qui partage la même salle de bains ... Tu sais que c'est pas raisonnable, elle fait partie de sa famille mais tu peux pas t'empêcher d'avoir des doutes. Et si elle essayait de te le prendre ?

SUGGESTIONS D'AVATARS : DANS MA FICHE JE CITE UNE BLONDE, MAIS APRÈS ÇA PEUT ÊTRE VRAIMENT N'IMPORTE QUI. J'AIME BIEN ROSE MCIVER, TAYLOR MOMSEN, DIANNA AGRON ... ET BEAUCOUP D'AUTRES

Arthur M. Roussel a écrit:
Comme un infidèle
Arthur Mathias Roussel






CARTE D'IDENTITÉ

NOM  › Roussel. Ma mère était une Lindley, cent pour cent britannique. Elle a choisi le parti du nom composé lorsqu'ils se sont mariés mais pour des raisons pratiques, mon acte de naissance n'a toujours comporté que celui de mon paternel. A l'heure actuelle, je suppose que ça m'évite les questions gênantes sur mon deuxième nom.PRÉNOM  › Arthur. Outre le fait que ce prénom soit un hommage au poète Rimbaud, il tire son origine de la culture celte. Mathias, d'un autre côté, est le prénom de mon défunt grand-père. C'est une sorte de tradition de me le léguer, malgré le fait que je ne l'ai jamais connu. SURNOM  › En général mon prénom se suffit à lui-même. Souvent, mes connaissances m'appellent simplement " Roussel". Pour les plus proches toutefois cela peut aller jusqu'à " Art" mais c'est relativement rare. ÂGE  › Vingt-quatre ans. DATE & LIEU DE NAISSANCE  ›Je suis né un dix-neuf novembre, à Paris.  ORIGINES & NATIONALITÉ › Je suis un mélange entre une famille française et une famille anglaise. Je passe d'ailleurs la plupart de mes étés là-bas, Londres, puis Cardiff, puis encore Londres. Mais je ne possède que la nationalité française.  STATUT CIVIL  › Je suis en couple, même si c'est plus pour faire plaisir à mon père en lui montrant que je peux être sérieux qu'autre chose. Je ne suis pas vraiment du genre à pouvoir être attaché à quelqu'un, la routine me tue. C'est d'ailleurs pour ça que je ne connais pas le principe de fidélité.STATUT DU COMPTEUR  ›  Il est arrêté depuis un mois. Je ne sais pourtant pas qui est ma prétendue âme soeur, il a choisi de se stopper lors du remariage de mon père. je vous laisse imaginer la foule. ETUDES/METIER  › je poursuis un master de droit privé. Pour mon père, principalement, qui n'a jamais voulu que je " vive une vie d'artiste à dormir sous les ponts". J'aurais aimé partir sur une carrière de dessinateur, mais je dois avouer que le confort d'un métier qui permette un salaire décent n'est pas plus mal. ORIENTATION SEXUELLE  ›Bisexuel.  SITUATION FAMILIALE  › e suis enfant unique. Ma mère est décédée lorsque j'avais neuf ans, et mon père ne s'est jamais remarié ... Jusqu'à maintenant.  SITUATION FINANCIÈRE  › Je suis riche. Même plus que ça, je suis outrageusement riche. Je pourrais ne pas travailler de ma vie que cela ne poserait pas de problème. Heureusement que je ne suis pas de ce genre là. AVATAR  › Grant Gustin
0 0 0 0 0 : 0 0 : 0 0 : 0 0
JOURS HEURES MINUTES SECONDES


MANIES, HABITUDES

Arthur a une très haute opinion de lui-même. Il pense d'ailleurs, à raison ou à tort, selon les cas, être bien plus intelligent que ses interlocuteurs, même s'il n'ira jamais le dire clairement + Il ne connaît pas le principe de fidélité, finir sa vie avec une seule femme n'est pour lui, pas encore à l'ordre du jour + il a commencé à dessiner lors de la mort de sa mère, et en a fait très vite une passion, dans laquelle il est plutôt doué, il tient d'ailleurs un blog avec tous ses dessins + Il a les pieds sur terre, ne se permet pas de rêver au-delà de ses limites et est extrêmement calculateur + Il n'hésitera pas à se servir de n'importe qui pour arriver à ses fins, son credo est d'ailleurs " la fin justifie les moyens" + Il manque énormément d'empathie, jusqu'à être considéré parfois comme un " sans coeur " + Il se moque éperdument de faire souffrir les autres, sauf ceux qu'il affectionne particulièrement + Il est allergique aux poils de chats, n'a donc pas d'animaux et n'en aura jamais + Il fait du sport au moins cinq fois par semaine en tranches de deux heures, soit en salle de muscu soit sur un terrain de basket + Il est adepte également des sports de glisse + Arthur est un très mauvais perdant, il n'admettra jamais se laisser battre par qui que ce soit + Il est adepte des boîtes de nuit, boit énormément d'alcool et est considéré comme un gros fêtard + Très sociable, il possède une grande confiance en lui qui attire en général beaucoup les gens, hommes comme femmes, à venir lui parler + Il n'est pas pour autant détestable, il peut s'avérer très intéressant et extrêmement intelligent, le seul problème ... C'est qu'il s'en rend compte. + Il ne mange absolument rien le matin, il boit seulement son café, fume sa clope et c'est parti pour la journée + Il peut être d'ailleurs de très mauvaise humeur s'il n'a pas eu sa dose de caféine ou de tabac + Arthur ne supporte pas les enfants, il ne comprend d'ailleurs pas pourquoi certains les vénèrent + Au niveau de la musique, il écoute beaucoup de styles différents, partant du très commercial à l'écoute sur les ondes des radios les plus célèbres jusqu'aux vieux groupes de rock oldschool. + Il a un avis arrêté sur à peu près tout + Est très ambitieux.

HISTOIRE

Il y a de ces scènes que l'on ne devrait pas voir, pas vivre. Parce qu'elles sont trop tristes, trop injustes, trop douloureuses. C'est exactement ce que pensait Olivier Roussel, accoudé au chambranle de la porte 22B, les yeux rivés sur les deux êtres qui dormaient l'un contre l'autre. Le premier, tout petit, un enfant, avait sur ses traits l'empreinte du malheur qu'il commençait à peine à comprendre. La seconde personne s'avérait être Emilia Lindley-Roussel, sa femme. La plus belle et la plus intéressante de toutes les créatures de ce monde. Et il le pensait encore, malgré les effets qu'avait eu le cancer sur elle, malgré les machines qui lui permettaient de vivre, malgré tout. Ils s'étaient promis la vie, l'amour, le bonheur. Et jusqu'à la fin il le lui donnerait. Elle était tout pour lui, et pourtant il savait qu'il allait la perdre. Elle n'en avait plus pour longtemps maintenant, les médecins étaient clairs sur la question. Quelques heures, quelques jours, il ne savait plus, ne voulait pas demander plus de précisions. Il se disait que c'était bien, de ne pas pouvoir prévoir le jour de sa mort. Ça nous donnait l'espoir de vivre éternellement. Et il aurait vécu une éternité pour elle. Malheureusement il ne pouvait lui donner sa vie. Sans aucun doute qu'il l'aurait fait, aurait-il fallu qu'il meure là, dans l'instant. Au fond, c'était cruel, encore plus que de se sentir mourir, voir la personne la plus importante de sa vie être emportée sans même avoir eu le temps de l'aimer comme il le fallait. On pouvait toujours faire mieux. On essayait toujours de faire mieux. Ils n'avaient pas vu Montréal. C'était son rêve, à Emilia, Montréal. Et ils ne pourraient jamais y aller. Lui n'y retournerait pas seul. Pas sans elle. Arthur pourrait y aller, si ça lui chante. Comme un pélerinage, connaître ce que sa mère avait toujours rêvé de voir. Arthur. Ce petit bout d'enfant qui ne comprenait pas encore la notion de vie et de mort, qui savait simplement que sa mère était malade et que très bientôt elle devrait partir pour un long voyage, bien trop long. Ils avaient tenté de le protéger mais qui pourrait réellement le protéger de cela ? C'était une chose de lui cacher que le Père Noël n'était qu'une invention, c'en était une autre de lui mentir sur l'état de santé de celle qui lui avait donné la vie. Mais ce petit gars, roulé en boule contre Emilia, ce serait bientôt toute sa vie. La seule chose qui comptait réellement. Ses propres parents lui avaient toujours dit que la chose la plus importante dans la vie était la réussite, le succès, l'argent. Ils ne pouvaient pas avoir plus tort. On achète pas un nouveau corps avec de l'argent. On achète pas sa santé. Surtout pas celle de ses proches. Et pourtant, il aurait bien donné toute sa fortune pour pouvoir revoir ne serait-ce qu'une fois l'Emilia qui n'était pas malade, l'Emilia souriante, en pleine santé, dynamique. Qui n'allait pas mourir.

Une larme s'échappa de l'oeil pourtant sec quelques secondes plus tôt d'Olivier, pour terminer sa course dans le creux de son cou sans qu'il n'y prenne garde. Quelques secondes passèrent, les plus interminables de sa vie. Et alors qu'il allait se décider à s'asseoir sur le fauteuil pour prendre un peu de repos, tout s'ébranla. Les machines se mirent à sonner, les infirmières à arriver en courant , et avant qu'il ait pu comprendre la moindre chose, il avait été mis à la porte, son fils dans les bras. Plus tard, quand on finira par lui demander comment tout ceci était arrivé, il ne pourrait pas le dire. La seule chose dont il se souvint, alors qu'Arthur pleurait, tout juste certain de savoir pourquoi, fut qu'il avait crié le nom de sa femme jusqu'à ce que sa gorge le fasse souffrir, puis que ses genoux avaient rencontré le sol. Et puis plus rien. Ce fut le glas qui sonna la fin de son bonheur. Son compteur ne marquerait désormais plus qu'un chiffre nul.

_________________________


«  T'es qu'un con Roussel ! » La gifle vint heurter la joue d'Arthur, qui grimaça, puis recula d'un pas pour éviter un autre excès de rage. Il ne savait pas encore ce qu'il avait fait, mais pour qu'elle s'énerve comme ça, il avait dû en faire une belle, de connerie. Il revenait pourtant à peine de la fac, et n'avait donc pas pu, techniquement, lui porter quelque préjudice que ce soit. «  Avant de m'en remettre une, je tiens à te rappeler que je possède pas une extrême patience quand on m'en fout une, alors tu calmes ta crise et tu m'expliques. » La blonde le fixe, comme si elle hésitait entre enchaîner sur son attitude ou sur ce qui la lui avait valu en premier lieu. Le choix fut cependant vite fait, puisqu'elle brandit un objet devant elle, comme une arme. «  Devine ce que t'as oublié en partant ce matin ! » Téléphone. Et merde. Arthur ferma brièvement les yeux, agacé par sa stupidité. Il était parti un peu trop vite le matin même, et avait donc laissé de côté son Iphone, chose qu'il regrettait maintenant. Il connaissait bien celle avec qui il partageait son lit, au fond, elle n'était pas si complexe à comprendre. Et la première chose que l'on remarquait était sa jalousie excessive. Autrement dit, fouiller dans le téléphone de son mec était monnaie courante. Le seul problème ? Elle était loin de se douter de ce qu'elle y trouverait. «  Ecoute, je peux t'expliquer … » Haussant un sourcil et croisant les bras, la jeune femme ricana froidement. «  Tu veux m'expliquer quoi ? Les messages des trois filles différentes ou les photos qui vont avec ? Si tu penses que je vais avaler quoi que tu puisses me dire tu te mets... » Mais avant qu'elle ait pu finir sa phrase, il l'embrassa avec toute la fougue dont il était capable. «  Ta gueule. Sérieusement, ta gueule, j'ai passé une sale journée. » Elle était faible. C'est d'ailleurs pour cela qu'il l'avait choisie. Elle n'avait pas le caractère suffisant pour se faire respecter, ni même écouter. La seule chose qu'elle pouvait faire était d'acquiescer. Elle acquiesçait toujours. Il aurait pu la tromper avec sa propre mère qu'elle aurait fermé les yeux sur ses actes. Et encore une fois, lorsqu'il lui sourit, malgré les insultes, malgré son inattention, malgré son manque de romantisme, malgré ses tromperies, elle s'estima chanceuse d'avoir quelqu'un comme lui, et elle se dit qu'elle pouvait bien lui pardonner pour cette fois. A chaque fois c'était la même chose. Elle pensait que la prochaine fois ne passerait pas. Qu'elle finirait par se barrer. Puis il lui faisait un cadeau, il la prenait dans ses bras, il lui disait que ce serait la dernière fois. Et elle le croyait. Pitoyablement prévisible n'est ce pas ?

_________

Arthur prit son oncle dans ses bras, heureux de le revoir après si longtemps. Il savait que cette année, tout serait spécial. Après tout, il avait été chargé par son père d'une mission bien peu réjouissante. «  Hey, Art ! Comment va la vie en France ? Pas trop dur de devoir vivre avec les parisiens ? » Arthur se mit à rire. Les éternelles blagues sur les parisiens, même à Londres, ils ne s'en lassaient pas. «  Tu es au courant que tu parles au pire specimen de l'espèce hein ? Et vous ? Enfin fini les déménagements ? Ca me donnait mal au crâne, j'ai dû me tromper trois fois de billet avant de comprendre que t'étais de retour à Londres ! » Steve rit de bon cœur. Arthur avait toujours été très famille. Seulement, à part sa mère, sa famille se trouvait en Angleterre. Et tous les souvenirs liés à cette période étaient tellement tristes que personne n'osaient réellement les mentionner. «  Et comment va ton père ? Ca fait un moment qu'on ne l'a pas vu, le vieux bougre ! » Et le sujet qu'il aurait voulu éviter était de retour sur la table avant même qu'ils soient sortis de la gare. Génial. «  Oh tu sais, la vie … Il n'a pas vraiment le temps avec son boulot, et puis son remariage. » Du tact pour monsieur Roussel s'il vous plaît. Steve se figea, un sourire étrange collé aux lèvres, comme s'il ne pouvait plus s'en défaire. Après tout, il était le frère de sa mère. «  Oh … Je comprends. Il fallait bien que ça arrive un jour hein … Un beau gosse comme ton père, il pouvait pas toutes les faire fuir ! » Arthur se dit que ce n'était sûrement pas le charisme de son père qui l'avait attirée, celle-là, mais se garda bien le moindre commentaire. «  D'ailleurs j'ai des cartons d'invitation pour vous, si jamais … Je pense qu'il comprendrait si vous ne vouliez pas … Tu sais. » Le sourire de son oncle s'effaça, comme s'il se perdait dans ses souvenirs, puis revint. «  Bien sûr qu'on sera là ! Au premier, pourquoi pas au deuxième hein ! » La cohabitation allait être difficile. Très difficile.

_________

Un soupir s'échappa des lèvres du jeune homme, qui gardait les yeux rivés sur son compteur. Il n'y avait jamais vraiment prêté attention. Mais là, alors que le soleil laissait entrevoir ses rayons par les rideaux pourtant tirés, il s'interrogeait. Ce compteur l'obsédait. Il savait qu'il n'aurait pas dû, et que le compte passé il ne s'en soucierait plus, sa verve retrouvée. Mais la crise de jalousie de sa petite amie avait ravivé son intérêt pour la chose. Quatre heures. Sans doute tous ceux qui avaient ce compteur au bras approchant de la fin comprenait. Cette appréhension de savoir ce que la société avait décidé pour lui. Il dû pourtant se lever. Il ne pouvait pas rester éternellement fixé sur ce compteur. Après tout, il était de mariage aujourd'hui. Un mariage qu'il ne désirait pas. Son père était aveuglé par la peur de mourir seul, alors il avait trouvé la première femme qui avait bien voulu de lui. Malheureusement pour lui, selon Arthur, elle ne voulait qu'une chose : son argent. Son passé parlait d'ailleurs pour elle, lors de son premier mariage, son mari était bien plus âgé qu'elle … Et bien plus riche. Qu'on ne lui fasse pas avaler que tout ça n'était qu'un hasard. Autre chose bien marrant sur sa nouvelle belle-mère, elle avait une fille qu'il n'avait jamais rencontré. Celle qui partagerait désormais leurs appartements. Génial. Et malgré tout il devait faire comme si tout allait bien, comme s'il était heureux pour son père.Et pour lui, il ferait l'effort. Pour lui, il pourrait bien faire comme si la situation ne lui donnait pas envie de vomir. Peut-être que trop occupé, il oublierait le compte à rebours sur son bras. Tic … Tac.



QUESTIONNAIRE

› QUE PENSES-TU DU DESTIN? : Croire au destin, c'est la voie la plus simple. En croyant au destin, on se détache de la responsabilité de tous nos actes. " Si j'ai agis ainsi, c'est parce que je devais le faire, c'est mon destin." C'est du grand n'importe quoi ! Personne ne nous force à faire tel ou tel choix, si on les fait, c'est en notre âme et conscience. Je ne suis pas foncièrement bon, du genre Mère Teresa, je ne suis pas foncièrement mauvais non plus, mais je peux dire que tout ce que je fais reste mes décisions. Si vous êtes du genre à vous asseoir sur votre canapé en attendant que votre destin se manifeste, grand bien vous fasse, moi je trouve ça complètement idiot. Je ne me considère pas comme un pion bougé par une force étrangère.

› ET DE L'ÂME-SOEUR?  : C'est une question un peu plus compliquée. Dans un monde où je ne crois qu'en ce que je vois, il y a ce compteur sur mon bras. A cette question, j'aurais répondu " non, bien entendu que non, je n'y crois pas." spontanément parce que cette idée de n'avoir qu'une personne faite pour nous sur Terre n'est tout simplement pas en phase avec ma façon de penser. J'aime à croire que je pourrais choisir la personne à aimer le jour où je le déciderais. Penser que l'âme soeur existe revient à croire au destin, non ? La destinée qui voudrait que les choses arrivent par une force qui nous dépasse, la destinée qui nous pousserait dans les bras d'une seule personne. Je n'y réfléchis pas beaucoup en réalité, mon compteur s'est arrêté et ça n'a pas changé ma vie. Les faits, oui, mais l'âme soeur ? Je cherche encore  à voir.

› LE SYSTÈME DE COMPTEUR, TU Y CROIS? QU'EN EST-IL DU TIEN? COMMENT LE VIS-TU AU QUOTIDIEN? ESSAYES-TU DE LE CONTRÔLER OU TU PRÉFÈRES ATTENDRE ET VOIR VENIR?  :  Je ne peux pas dire que j'y crois ou que je n'y crois pas. Il est là, c'est tout. Ce que je peux dire, c'est qu'on vit dans une sale société. Un monde gouverné par l'amour, on considère ceux qui sont en dehors comme des outsiders. C'est mal vu de prendre ses propres décisions pour s'éviter la peur et l'appréhension, la déception, la colère, ne pas être à la hauteur de la personne qui nous fait face ? Mais que ce soit bien clair, ça ne risque pas de m'arriver à moi. Après tout, je pourrais convenir à n'importe qui, il faut être honnête. Blague à part - qui ne l'était pas réellement, non mais sérieux, t'as vu ma gueule ?  - ce compteur me rappelle bien trop la manière dont les éleveurs reconnaissent leurs bestiaux. Ainsi nous ne sommes qu'une masse qui se ressemble et qu'on ne peut différencier que par une série de chiffres. J'ai envie de dire que c'est un peu effrayant. Quand on voit à quel point la société s'est construite autour de ce compteur ... Je pense que les hommes n'avaient pas besoin d'un objet de dépendance en plus. Mon compteur s'est arrêté, est-ce que j'en ai fait toute une histoire ? Ma copine est en flip total depuis un mois mais je ne sais même pas qui est sensé être la femme de ma vie alors ...

› EN PASSANT, QUE PENSES-TU DES ENTREPRISES COMME ÉROS QUI PROSPÈRENT ET FONT DES BÉNÉFICES GRÂCE AU COMPTEUR? LE MARCHÉ DE L'AMOUR EST-IL UN MARCHÉ COMME LES AUTRES POUR TOI? :  Bien entendu. On entend tellement de gens naïfs croire encore aux contes pour enfants, aux princesses et aux princes charmants. Comment ne pas vouloir tirer profit de leur crédulité ? Alors ceux qui décident de le faire, et y arrivent, sont sans doute bien plus intelligents que ceux qui se laissent faire. Je serais bien mal placé de défendre des notions d'amour que je ne connais pas, car pour le moment, et pour être tout à fait honnête, la seule chose qui vaille le coup dans ma relation, c'est le sexe. Alors n'allez pas me parler de la force des sentiments, ça ne veut strictement rien dire pour moi. Si certains peuvent se faire du fric sur ces conneries, qu'ils y aillent.

› ET LE MOUVEMENT "HOW MUCH FOR (SELF)-LOVE?" QUELLE EST TON OPINION A CE PROPOS? PLUTÔT POUR OU CONTRE? : J'en ai strictement rien à faire. Ils font bien ce qu'ils veulent, d'un côté comme de l'autre. Je ne suis ni pour ni contre tant que cela ne dérange pas ma façon de vivre. Il y a des choses tellement plus importantes dans la vie que ce genre de combats alors pourquoi s'en préoccuper comme si ils dirigeaient toute notre vie ? Je refuse de me laisser avoir par ce genre de choses, j'ai une vie à mener et je ne me permettrais pas de m'arrêter à de telles discussions.

› PARLES-NOUS UN PEU DES RAISONS QUI T’AMÈNENT EN VILLE. C'EST POUR LES AFFAIRES? LA FAMILLE? LE PLAISIR? L’ÂME-SŒUR PEUT-ÊTRE? OU ALORS, T'ES NE(E) DANS LE COIN?  : Je suis un parisien de naissance. Paris, c'est mon amour, le seul, le vrai. Paris, c'est ma ville, celle qui m'a accueillie depuis ma naissance, celle que j'aime plus que tout car elle signifie tellement de choses. Ses rues, ses monuments, ses théâtres, ses écoles, tout un panel d'endroits qui m'ont vu grandir, qui ont vu mon passé, qui me connaissent mieux que quiconque. Alors je n'ai aucun désir précis de m'en aller pour le moment, c'est clair et net.

› EN GÉNÉRAL T'ES PLUTÔT VOYAGE? AVENTURES, GENRE T'ES UN VRAI INDIANA JONES QUOI? OU AU CONTRAIRE BOUGER C'EST PAS TROP TON TRUC TOI T'ES BIEN PÉPÈRE A LA MAISON AVEC TES CHATS? : J'adore voyager au contraire! Je suis pas le genre de mecs qui abandonnerait toute sa vie pour aller découvrir le fin fond du Zimbabwe mais je ne suis pas non plus celui qui se contenterait de rester chez lui. Sans doute parce que j'ai toujours connu ça, j'ai fait le tour de la Grande Bretagne l'été dernier juste pour le fun, les vacances dernières je suis parti à Prague parce que j'avais fait un pari avec un pote que je le ferais. Voir du pays, j'aime ça, même si tout me ramènera toujours à Paris.

› UN BOND DANS LE PASSÉ, DES REGRETS? DES CHOSES QUE TU AIMERAIS CHANGER SI TU LE POUVAIS? : Cette question est stupide. Ouais j'aimerais bien que ma mère ne soit pas morte. Tu peux me la ramener? Je crois pas non. Au-delà de ça non, je n'ai rien à dire, rien à changer. J'aime ce que je suis, je sais ce que je vaux, et c'est bien suffisant, tu ne crois pas ? Vouloir changer ce que l'on a vécu ne servirait pas à grand chose à part à repartir du point de départ. Et le début, ce n'est pas vraiment la partie d'une existence la plus intéressante.


PRENOM/PSEUDO :Cyrielle / Bad Wolf / CyrielevenAGE : 22 ans!  COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? : Oula je ne sais plus, j'étais sur la première version *-* ET COMMENT TU LE TROUVES ? : ROP PARFAIT IL TUE  :cheer: CRÉDITS Blondie & Tumblr LAISSE-TU LE DESTIN CHOISIR TON COMPTEUR ? : nope ! si je fais un dc un jour promis ce sera vous les chefs !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chuu-testeur.forumactif.com
avatar

frog fonda ★

Messages : 191
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: nova moreau + scénario   Mar 22 Déc - 20:01

signa + profil

I'm in flight High of a love, Drunk from the hate
story of my life, searching for the right, but it keeps avoiding me. sorrow in my soul because it seems that wrong really loves my company. I can't tell you what it really is, I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife In my windpipe




i took you at your word when
you said you would steal my heart. ♡

http://img11.hostingpics.net/pics/975228tumblrinlineni02tfZujv1sq6an0.gif

J'ai posé mes bagages en ville le : 21/11/2015 et depuis j'ai pris l'avion : 22 fois ce qui m'a fait gagner : 0 points de voyage. J'ai : vingt-deux ans et je suis né(e) : à copenhague (danemark) , d'ailleurs je suis de nationalité : franco-danoise. . Côté âme-sœur, mon compteur est : arrêté depuis bien longtemps et sachez que je suis : amoureusement, désespéremment, en couple en passant je préfère : les hommes, uniquement . Voyager, : j'adore ça. Europe, Asie, USA, je profite de ma jeunesse pour vivre et voir le monde. et actuellement je vis : dans le 18e arrondissement . Je ne glande pas toute la journée je suis : devenue tout récemment assistante d'édition . Perso le destin : j'y crois sans trop y croire. Peut-être bien que ça existe?

Sinon vous avez remarqué je ressemble à : kat mcnamara ? Mais en fait mon pseudo sur la toile c'est : chuu (cora) et je dois ma belle-gueule à : hepburns (ava) et pathos (signa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chuu-testeur.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: nova moreau + scénario   

Revenir en haut Aller en bas
 

nova moreau + scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuu - Testeur :: ONCE UPON A TIME :: Apgujung ★-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit